RECHERCHER SUR LE SITE

Ajouter un commentaire : Notre-Dame des (Ho)Landes…

Lorsque Michel Debré, ministre du Général de Gaulle, décidait au milieu des années soixante l’extension du camp militaire du Larzac, il n’imaginait pas que cette décision allait entraîner un mouvement de protestation et de désobéissance civile non-violente qui durerait plus de dix ans, puisque c’est François Mitterrand, après son élection en 1981, qui fermera définitivement le dossier. Certains ont connu leur moment de gloire à cette occasion, en ont même profité pour entrer en politique à l’instar de José Bové.
Ajouter un commentaire
Les champs marqués d'un * sont obligatoires







CAPTCHA anti-spam *



En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)