RECHERCHER SUR LE SITE

Le Salon du Patrimoine Privé de Lyon montre le chemin

06/02/2012
Mettez dans une même salle, l’amphithéâtre de la Cité Internationale par exemple, Jacques Attali, Stéphane Soumier et Marc Touati, plus des spécialistes de la gestion de patrimoines privés et quelque 1200 personnes, forcément on va parler économie, dette, déficits, Europe, euro, commerce extérieur, investissements… bref, justement des sujets ô combien d’actualité en cette période de turbulences que traverse la zone euro.

 

 

Faites vos comptes

En fait, cette grande messe du 31 janvier était une sorte de tour de chauffe du désormais traditionnel Salon du Patrimoine Privé qui s’est tenu cette année à la Cité Internationale de Lyon les 3 et 4 février.

Un tour de chauffe dont le premier orateur fut Jacques Attali. L’ex-conseiller de François Mitterrand fut égal à lui-même, ne comptez pas sur son analyse pour vous mettre le moral au beau fixe. On peut seulement regretter un abus du genre monocorde, certains diront que l’ambiance n’y était pas, mais le discours était résolument réaliste. Froid, mais réaliste. Heureusement pour cette même ambiance, les deux orateurs qui suivirent furent plus captivants, le relief dans le style avait de quoi mettre la salle en éveil. On retiendra l’excellente et pertinente démonstration de Stéphane Soumier à propos de l’expérience SEB et de sa friteuse sans huile (entreprise que le Président de la République avait visitée quelques jours auparavant à Pont-Evêque en Isère), et bien sûr les envolées passionnées – et passionnantes – d’un Touati au mieux de sa forme. On finirait par croire que l’économie n’est faite que de vases communicants et d’histoires qui se repassent les plats ! Bref, et pour faire court, si nous sommes dans une telle panade aujourd’hui c’est que nous l’avons bien cherché, nous sommes tous coresponsables de la situation.

 

 

Ensuite les exposants

Evidement, les deux journées du Salon demeurent l’élément essentiel de ce rendez-vous de la première semaine de février, car c’est ici que le visiteur, petit ou gros épargnant, investisseur ou futur investisseur, se retrouvera face à des spécialistes reconnus réunis durant deux jours en un même lieu dans le but d’apporter le plus possible de réponses claires (et fiables par rapport à l’environnement du moment) aux préoccupations de ces mêmes épargnants et investisseurs.

Maisons de gestion de produits d’épargne, filiales de compagnies d’assurance, groupes bancaires, établissements de crédit, sociétés de bourse… tous avaient répondu à l’appel de Michel Mancuso et de son équipe organisateur de l’événement à travers la société Omegance Events. Et comme l’an passé, le Salon proposait toute une série de débats thématiques animés par des spécialistes et auxquels le public a pris toute sa part en posant de nombreuses questions.

Cette deuxième édition du Salon du Patrimoine Privé s’est déroulée au cœur d’un double événement : la crise financière avec la perte du triple A et les inquiétudes liées à l’avenir de la zone Euro et de la monnaie elle-même, et bien sûr la campagne électorale qui a débuté et qui ne va pas faciliter l’essor économique du premier semestre 2012. On le sait, une présidentielle et des législatives dans la foulée ne favorisent jamais le commerce et le business, professionnels du secteur et marchés restant prudents vis-à-vis des différents programmes et autres effets d’annonce ou promesses non budgétisées. 

Cette inquiétude, les épargnants et investisseurs la vivent au quotidien : que faire ? Vendre les actions, délaisser l’assurance-vie (qui n’a jamais été aussi boudée par les Français depuis des décennies), se tourner vers des livrets peu rémunérateurs mais sécurisés, opter pour l’immobilier, mais là encore avec des incertitudes liées à certains programmes électoraux ? Les dizaines de professionnels présents sur le Salon ont peut-être répondu à ces questions, ou du moins apporté quelques apaisements à ces craintes…

 

 

Michel MANCUSO, fondateur du salon

 

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)