RECHERCHER SUR LE SITE

Des européens en forme

09/03/2012
Si on parle de Ford, de Skoda, de Seat, mais encore de Dacia, on joue dans la cour des généralistes. Alors, quelles sont leurs meilleures nouvelles du moment ? C’est à suivre…

 

FORD innove toujours

 

 

Comme chez Peugeot, la maison Ford nous a proposé ses deux grandes nouveautés de ce début d’année, deux inédits qui certes ne sont pas sur la route aujourd’hui, mais c’est l’affaire de quelques semaines, voire quelques mois.

Après le concept vu à Genève l’an passé, voici l’auto définitive : B-MAX est une sorte de véhicule d’un genre nouveau, même si globalement le look se rapproche d’un petit C-Max : « Style séduisant, conception très innovante et contenu jusqu’alors réservé aux voitures des segments supérieurs » nous dit Stephen Odell, Président de Ford Europe. Sans aller jusque là, on soulignera l’astuce de l’ouverture très large (1,50 mètres) des portes latérales, classiques à l’avant et coulissantes à l’arrière, très large grâce à l’intégration du montant central dans la structure de ces mêmes portes. L’effet est étonnant, l’efficacité bluffante ! Bien sûr, B-Max sera disponible avec toute la panoplie Ford des systèmes de sécurité et bénéficiera des motorisations les plus économes du groupe, entre autres un nouveau 3 cylindres EcoBoost, mais également le 1.6 TDCi qui annonce 4 l/100 km et 104 g/km de CO². 

La commercialisation est prévue courant 2012.

Autre star du moment (et à venir) chez Ford, c’est la deuxième génération de Kuga, un SUV légèrement plus long et plus fin que le précédent, mais qui conserve globalement l’allure de Kuga 1, histoire de ne pas démoder trop vite la première version, il y va de l’intérêt de la clientèle. Parmi les nouveautés sur Kuga, un hayon dit « mains libres » qui s’ouvre électriquement avec un simple mouvement du pied sous le bouclier arrière, ainsi que la présence du système « Active Park Assist » qui fait le créneau à votre place (et la boîte automatique Powershift en option). 

On annonce les TDCi de 140 et 163 chevaux pour cette nouvelle version, plus un bloc essence EcoBoost. Commercialisation fin 2012.

Pêle-mêle, le constructeur prépare sa saison nouvelle avec une Fiesta ST dans l’esprit GTi embarquant un moteur EcoBoost de 180 chevaux (et qui complète l’offre avec la Focus ST), une auto avec du tonus et qui sait respirer le bitume, mais encore avec une Focus EcoBoost, la plus sobre des voitures essence de la marque… enfin pas aussi sobre que la Focus électrique qui était en démonstration à Genève.

Enfin, dans un autre genre, Ford va proposer un Tourneo Custom, un utilitaire déguisé en berline (ou l’inverse), huit places à bord avec des sièges amovibles, un poste de conduite tourné vers le conducteur, une sorte de van pour VIP qui sera équipé des TDCi 110, 125 et 155 chevaux.

 

 

C’est l’Ibiza qui tire chez SEAT

 

 

Qui tire les ventes car la petite espagnole est de loin le modèle du catalogue le plus vendu. Une Ibiza qui ne fait pas totalement peau neuve cette année puisqu’il ne s’agit que d’un restyling, mais qui revêt toute son importance pour relancer les ventes de cette auto qui présente un look modernisé à l’avant avec une calandre élargie annonçant un capot à ligne verticale. L’intérieur reste sobre, d’aucuns diraient minimaliste, mais on ne bouleverse pas un best-seller. On notera un TDI 75 chevaux qui affiche 3,4 l/100 km en cycle mixte et des émissions de CO² réduites à 89 g/km. Voilà quasiment les scores d’une hybride ! Cette Ibiza est proposée en trois versions, 3 portes, 5 portes et break (ST).

« Ginebra » n’est qu’un nom d’emprunt pour un salon. En fait, il s’agit du concept de la future Toledo, une 4ème génération qui bouscule la tradition Toledo, une auto qui nous fait penser à un concept Skoda qui lui-même nous rappelait une Jetta. 

Chez Seat on nous parle d’un « design sophistiqué et d’une ligne dynamique. » C’est vrai, l’auto est assez belle. Dimensions et volumes, 4,48 mètres de long et un coffre géant de 500 litres.

Et bien sûr, chez Seat on mise beaucoup sur Mii, urbaine et fonctionnelle, développement maison de la VW Up, une Mii performante en EcoMotive avec 4,1 l/100 km et 96 g/km de CO², et qui est disponible en 60 et 75 chevaux. 

 

Skoda, le cousin européen

 

Il fait partie du même groupe que Seat, mais lui est Tchèque au départ. Et en cette saison nouvelle, l’actualité de Skoda se fera autour de Citigo, dont le lancement est prévu en mai prochain, une Citigo qui est, on le sait, le développement Skoda de la Up et de la Mii citée plus avant. C’est donc plus ou moins la même auto, mêmes dimensions, mêmes motorisations, mais chacun ajoute sa touche personnelle à la citadine compacte. Cette Citigo est également la première Skoda à arborer le nouveau logo de la marque. Elle est également la première citadine du genre au catalogue, là encore de quoi faire progresser des ventes qui déjà, l’an passé, ont battu des records (avec 879.200 immatriculations dans le monde).

On parle également d’une arrivée en Europe de la Rapid, une Skoda commercialisée en Inde, tri-corps bon marché avec des motorisations Volkswagen, et qui pourrait débarquer chez nous à moins de 15.000 euros. A voir… Mais à Genève, pas de Rapid en vue.

 

La famille Dacia s’agrandit

 

 

Il fallait d’urgence un nouveau modèle à la gamme car pour la première fois depuis 2005, les résultats de la marque ont été en baisse l’an passé avec un repli global de 2 points, mais moins 15% d’immatriculations sur le marché français. Eh oui, Duster ne peut tout faire tout seul, un Duster qui est quand même apparu au top 10 des ventes françaises, 10ème avec 51.613 unités (Sandero se classait 18ème avec 27.325 ventes). Sur le carton de naissance, le nom du dernier arrivé, Lodgy. Et c’est le monospace qui manquait à la marque, un 5 et 7 places, comme du Scenic, et disons-le, voilà un véhicule bien dessiné, qui plaira à ceux qui ont décidé de ne pas tout dépenser « au garage ». Lodgy mesure 4,50 mètres, et il est proposé, entre autres, avec l’incontournable 1.5 dCi du cousin Renault.

Pour la petite histoire, sachez qu’Alain Prost vient de remporter le Trophée Andros sur un Dacia Lodgy… mais un peu plus puissant que celui qui arrive.

 

Volvo encore européen ?

Faudra-t-il bientôt classer la marque au chapitre « constructeurs asiatiques » ? On verra. En attendant, le suédois racheté par les chinois se porte plutôt bien, + 19,5% de progression dans le monde en 2011 avec plus de 450.000 autos vendues.

Après le succès du XC60, Volvo revient au « V » traditionnel en nous proposant cette V40 qui devra se faire une place sur le marché de la familiale compacte… compacte ou break. Car c’est une 5 portes façon break, certains évoquent même le style « coupé 5 portes ». Mais tout cela n’est guère sérieux, l’auto est bien une Volvo dans l’esprit, capot long, caisse basse, rien d’époustouflant, que du rassurant, et c’est ce que cherche le client de la marque sino-suédoise.

 

 

 

Un trio de français pour débuter...

Les allemands en armada...

Les généralistes italiens...

Des européens en forme...

Direction le continent asiatique...

Encore quelques repères...

 

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
1 visiteur(s) 0 membre(s)