RECHERCHER SUR LE SITE

Opel Astra GTC

14/09/2012
Une Opel Astra GTC et BiTurbo en orbite

 

 

Lancée à l’automne 2009, la dixième génération d’Opel Astra depuis 1936 (six Kadett et quatre Astra) s’offre un relooking accompagné de quelques évolutions côté motorisations et équipements, de quoi booster le modèle emblématique de la marque sur le segment des compactes, actuellement le plus disputé en Europe.

 

Une vraie sportive

Voilà un mot que beaucoup de constructeurs n’osent plus prononcer préférant mettre en avant UNIQUEMENT le côté écologique de leurs produits en vantant l’aspect impressionnant d’une compacte de 3,30 mètres activée par un moteur de 37 chevaux… ou presque !

Bon, il est vrai qu’une Opel parle allemand, a été élevée en Allemagne, va à l’école en Allemagne, donc doit aussi, en plus de l’obligation de préserver l’environnement, savoir ce qu’est une puissance digne de son marché. Et avec l’Opel Astra qui nous intéresse, à savoir la version 2 litres CDTi BiTurbo, celle-ci a été fixée à 195 chevaux, ce qui finalement peut paraître mesquin face aux 280 chevaux d’une autre Astra, OPC cette fois-ci.

Nous évoquions les évolutions moteur en introduction, elles concernent justement ces deux modèles cités.

Quant à notre GTC BiTurbo, elle devient ni plus ni moins l’Astra diesel la plus puissante jamais produite par la marque avec, entre autres, un couple qui s’ébat en 160 de large à quelque 400 Nm. Ce bloc est celui que l’on a découvert avec l’Insignia. Ici, il prend ses aises avec jouissance. 

Côté design, le facelift concerne la calandre, plus étroite avec en dessous une prise d’air agrandie, des joncs chromés, des optiques plus étirés et soulignés par un filet de LED, de quoi alimenter l’image sportive de cette Astra disponible en diesel de 110 à 195 chevaux, et de 120 à 180 chevaux en essence.

Notons que la GTC reçoit un châssis spécial et dispose en BiTurbo d’un intérieur particulier avec traitement rouge et noir du meilleur effet.

La gamme Astra progresse également au niveau des équipements proposés, notamment avec les aides à la conduite, caméra de recul, aides au parking (mais pas d’auto qui se gare seule), régulateur de vitesse adaptatif à détecteur radar et système de ralentissement automatique.

Et bien sûr, toujours l’esprit « Flex » en éveil avec, par exemple, le porte-vélos « FlexFix » qui permet de disposer jusqu’à quatre vélos sur l’Astra Sports Tourer (le break).

Pleine d’entrain, agencée comme une vraie sportive tout en restant très civilisée, bien équipée de série, précise et agréablement sonorisée, notre GTC BiTurbo a fait merveille sur les bords d’un Rhin Wagnérien, tout en se montrant assez sobre à l’usage (5,3 l/100 km en cycle mixte annoncés et 139 g/km de CO²… à noter que l’Astra GTC démarre à 119 g/km).

Tarifs GTC, de 21.900 à 31.850 € (29.900 € pour notre CDTi 195 chevaux qui ne sera pas disponible avant début 2013).

 

 

 

 

 

 

L'essai en vidéo

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)