RECHERCHER SUR LE SITE

Volkswagen Polo

08/03/2010
Une Polo avec manches

Avec 3,97 mètres, la nouvelle Polo semble avoir bien profité, à titre de comparaison, elle est environ 20cm plus longue qu’une Golf 1. Et après plus de dix millions de copies vendues dans le monde, elle reste quand même originale et prétend toujours être l’autre icône de la marque de Wolfsburg (avec la Golf), à tel point qu’à la Maison on n’hésite pas à avancer que « la Polo serait la bonne voiture au bon moment. »

La bonne voiture en pleine crise ?
D’abord, chez Volkswagen, on semble surfer sur la crise, profitant de quelques moments d’inattention du japonais Toyota pour tenter de lui ravir le titre de leader mondial, et surtout bénéficiant d’une politique d’investissements judicieuse et de mutualisation au sein des marques du Groupe, tant au niveau des moteurs que des châssis. Mais quant au bon moment… Comment dire ? En pleine session de morosité avec DUG de pessimisme au CV, peut-on parler d’un bon moment en ce qui concerne la sortie d’un nouveau modèle ? Eh bien oui ! car la Polo entre au millimètre près dans la nouvelle tendance : la citadine économe et citoyenne. Car la Polo vient de faire fort : 20% de consommation en moins sur les versions essence et du CO² qui va chuter à 87 g/km avec l’étude BlueMotion à venir.
Côté design, la nouvelle ligne s’affiche un brin sportive avec de la « simplicité élégante », pas de pertes grâce à une ligne latérale qui se poursuit jusqu’aux optiques. En fait, la Polo arbore un look d’auto très large avec des épaules qui ont poussé à l’arrière et des arches de roues qui peuvent accueillir des jantes de 17 pouces… en bref, une allure jeune et fraîche qui devrait mettre de la conquête au programme. La Polo évolue aussi côté équipements avec l’ESP de série, une carrosserie plus rigide, un éclairage diurne intégré aux antibrouillard, plus de la clim, du cuir, du GPS, des sièges chauffants…ça prend des airs de berline !
C’est du Volkswagen, donc l’offre moteur est pléthorique, des TDI de 75 à 105 chevaux, et des blocs essence de 60 à 105 chevaux, ce dernier étant un nouveau TSi 1.2 remarquable de tonus (5,5 l/100 km en cycle mixte et 129 g/km de CO²), il équipait l’auto de nos essais sur les sinueuses routes de la région d’Olbia en Sardaigne.
Les tarifs devraient débuter à un peu moins de 12.000 €.

vw | polo |
Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)