RECHERCHER SUR LE SITE

Etoile furtive

21/07/2016
Etoile furtive, par Jean-Pierre Richard, chez Albin Michel, 18,50 €

Antoine Pezner est photographe. A la recherche du dernier rhinocéros noir, un pachyderme en voie d'extinction car les Asiatiques utilisent sa corne pour ses prétendues propriétés aphrodisiaques, il le traque pendant un mois et s'apprête à rentrer bredouille lorsqu'il le découvre au Cameroun. Mais il n'est pas le seul, un braconnier est sur sa trace, et Antoine, tentant de défendre l'animal, écope de la balle qui lui était destinée. Il est recueilli et sauvé par un missionnaire canadien, le père Duplessis, un sacré personnage.

Rapatrié en France, il est cloîtré chez lui en attendant sa guérison, et s'il n'a pas ramené de reportage, il n'en est pas moins un héros, une manne pour son agence dont l'image de marque ne cesse de grimper. Mais il s'ennuie, il s'occupe de son site, classe ses clichés. Et un soir, une étrange internaute au pseudo énigmatique « Etoile furtive » entame une conversation, lui posant des questions lui donnant l'impression d'être soumis à un examen de passage. Elle ne se manifeste plus, puis lui envoie un message caustique, se moque de l'icône qu'il est devenu, s'excuse ensuite, se confie et disparaît. Trop tard Antoine est amoureux et désemparé. De plus il est persuadé que sa mystérieuse correspondante lui a « lancé un discret appel comme on jette une bouteille à la mer ». Sa seule piste, c'est Bordeaux, et il lui faut trouver qui se cache derrière Etoile furtive, celle qui en apparaissant sur son écran d'ordinateur a « ouvert une sacrée boîte de Pandore ».

Un roman bien construit, et une intrigue bien plus complexe qu'il n'y paraît, réservant bien des surprises.

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)