RECHERCHER SUR LE SITE

Région

« Leurs pas devaient les mener vers un idéal »…
Première tranche du Pole Economique Rhône-Gier, le Pole Automobile de Givors, a officiellement été lancé samedi 9 avril à 10h30 à l’occasion de l’inauguration de la première concession ouverte sur le site, MAGRIS SAS, représentant les marques FORD et MAZDA.
« Halte au feu dans le couloir rhodanien », c’était notre titre de « une » dans l’une de nos éditions à l’automne dernier, un avertissement afin que les élus (et les habitants) prennent conscience que le Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise ou CFAL, dont le tracé doit passer par les lignes déjà existantes tant en rive droite qu’en rive gauche, est absolument inadmissible pour les populations concernées, à Vienne, Roussillon, Condrieu, Ampuis, Givors, Condrieu, Chavanay, Loire, Chasse et bien d’autres.
La région Rhône-Alpes a toujours connu aux 19e et 20e siècles un fort développement industriel. Au cœur de cette région, des villes comme Givors, Annonay, Vienne et Roussillon ont vécu cette expansion extraordinaire à des degrés différents, mais le point commun, à l’instar de nombre d’autres régions françaises, est le quasi-anéantissement de ce tissu industriel après les années 50 ou 60.
Petite balade historique à une époque où tout semblait aller pour le mieux…
Le 15 octobre dernier, notre titre de Une était « Quel avenir pour les cliniques de Roussillon et d’Annonay… va-t-on vers une fermeture ? ». A l’époque, les représentants de C2S, propriétaire des deux cliniques, ne démentaient pas l’éventualité d’une fermeture de ces deux établissements pour les regrouper en une nouvelle entité qui s’installerait dans le secteur de Roussillon. Et après ?
En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)