RECHERCHER SUR LE SITE

Ajouter un commentaire : Lénine, Staline et la musique

« Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes » à l’époque où près d’un Français sur trois regrettait que la France n’ait pas été libérée par l’Armée Rouge. Si le film de Jean-Jacques Zilbermann nous raconte la vie de militants du PCF à la fin des années 50, l’exposition proposée par la Cité de la Musique à Paris jusqu’au 16 janvier prochain, retrace elle la période précédente, celle qui va de la Révolution de 1917 à la mort de Staline en 1953 : « Lénine, Staline et la musique » ou une rétrospective de l’ère 1 du communisme en Union Soviétique à travers les arts, musique, peinture, théâtre, cinéma, affiches… des pratiques artistiques qui se devaient d’être populaires et accessibles au plus grand nombre. Un peu ce qu’écrivait léon Tolstoï quelques années auparavant, « Les grandes œuvres ne sont grandes que parce qu’elles sont accessibles et compréhensibles à tous. »
2010, c’est l’année France – Russie et, hasard du calendrier, les 100 ans de la disparition de l’auteur de « Guerre et Paix ».
Ajouter un commentaire
Les champs marqués d'un * sont obligatoires







CAPTCHA anti-spam *



En ligne
5 visiteur(s) 0 membre(s)