RECHERCHER SUR LE SITE

Ajouter un commentaire : De Saab à Spyker, la fin de l’exception de Trollhättan

« Tout ce que nous avons appris dans les airs est maintenant disponible sur terre », l’avionneur suédois de la Svenska Aeroplan Aktie Bolaget, société plus connue sous l’acronyme SAAB, qui avant guerre livrait aussi bien l’Amérique que le Reich, notamment en bombardiers Junker, et dont la réputation internationale s’est faite sur la route avec ses modèles déclinés à partir du chiffre 9, vient de rendre les armes le 26 janvier dernier, rachetée 400 millions de dollars par le néerlandais Spyker Car, associé à une banque russe. Que va devenir la marque elle-même, cela est une affaire de temps, mais Saab revient aussi de l’enfer puisqu’à la mi-décembre, son ancien propriétaire General Motors annonçait la fermeture définitive.
Quant au néerlandais, c’est un spécialiste de voiture de sport haut de gamme, plusieurs de ses modèles ont déjà été engagés au Mans, et parfois avec succès comme l’an passé où une Spyker Squadrom a terminé 5e de sa catégorie. La devise de l’entreprise trace son chemin : « Pour les tenaces, aucune route n’est infranchissable ».
Ajouter un commentaire
Les champs marqués d'un * sont obligatoires







CAPTCHA anti-spam *




En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)