RECHERCHER SUR LE SITE

Renault Wind

20/12/2010
Wind, ou la circulation de l’air en vrac

Jolie brise, tempête, ouragan, quelque soit le processus éolien le relief sera façonné par ce nouvel élément mobile à double sens, automobile puisqu’il s’agit d’un véhicule à moteur, et sous la forme de différentes pressions car son nom est Wind.
Wind, c’est le « coupé roadster compact, fun et inventif » comme nous le précise ceux qui sont chargés de vendre du vent chez Renault… enfin, de vendre Wind.

Une nouvelle définition de l’auto plaisir
Et ce vent doit souffler du sud et à découvert car le deux places de 3,83 mètres positionné entre Twingo et Clio est aussi un cabriolet. Ici, le toit se range en douze secondes au-dessus du coffre, ce qui permet au roadster d’offrir encore 270 dm3 d’espace bagages.
Bâti sur la plate-forme de la Clio 2 RS, Wind engrange les bénéfices maison en matière de comportement sportif avec un poste de conduite façon cockpit, une position basse, et du brio sous le capot avec le 133 chevaux atmosphérique. Seul bémol, un 165 g/km d’émissions de CO² un brin encombrant au catalogue.
Mais bon, c’est avant tout une auto plaisir qui viendra en 2e ou 3e véhicule à la maison pour une balade en plein air ou une escapade week-end. Et entre nous, on ne fera pas de folies en rafales, chacun sait que la vitesse de ce vent-là n’est pas mesurée par des anémomètres mais des radars de la maréchaussée.
Finalement, Renault nous propose un roadster inédit aux lignes musclées avec une ceinture de caisse haute et des flancs sculptés, un roadster bien équipé, disponible en deux motorisations de 100 et 133 chevaux, et accessible à partir de 17.500 €, ce qui reste très attractif. Bon vent à Wind !
Tarifs, de 17.500 à 21.000 €

L'essai en vidéo :

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)