RECHERCHER SUR LE SITE

Citroën C3

08/03/2010
De Botticelli au zénith, c’est la lumière par C3

La petite Citroën C3 fut à l’origine du changement de cap chez Citroën en 2002, la voici de retour pour une deuxième vie, charmeuse, moderne, ouverte sur le monde avec son pare-brise panoramique, bien dans la logique actuelle de la marque de nous proposer des autos à chaque fois surprenantes… Dans la logique historique ajouterons-nous.
Du bleu Botticelli de notre C3, sans doute en hommage au peintre toscan des Médicis qui vivait pas si loin de la région de nos essais du côté de la presqu’île d’Orbetello, à ce pare-brise Zénith qui nous met le bleu du ciel à portée de vue, il n’y a en fait que six siècles de création, pas de quoi se mesurer avec le temps. Alors, on se contentera d’apprécier « la nouvelle expérience du bien être » initiée par la maison aux chevrons.

Grand format
Avant toute chose, parlons de ces quelques rayons agressifs : on ne peut tout avoir, le ciel en grand format et le zéro défaut. Qui dit pare-brise zénith ou panoramique et surface vitrée latérale expansive confèrent à l’auto un effet bulle de verre, on ne pourra donc éviter quelques rayons rasants en cette période de l’année. Les grincheux n’ont qu’à rouler de nuit ! Après, nous allons passer à cette « nouvelle expérience du bien être » à bord d’une auto née sous le signe du charme : ligne plus tendue, dynamique, travail architectural contemporain, sensation de confort et de sécurité sur la route avec un véhicule équilibré et digne de ses gènes, effet de puissance avec ce 90 chevaux HDi souple et coupleux… bref, l’envie de rouler longtemps avec une « 4 mètres », y compris sur autoroute.
L’autre point fort, c’est la réussite stylistique de la planche de bord, plutôt raffinée, élégante, ce qui est rare dans le segment, un segment où la C3 s’affiche plus petite que ses collègues 207, Clio, Polo ou Punto, tout en dégageant quand même 300 l de coffre.
Sous le capot, trois HDi de 70, 90 et 110 chevaux (et une offre débutant à 99 g/km de CO²), et des blocs essence jusqu’à 120 chevaux.
Une récente enquête montrait que Citroën serait l’entreprise préférée des Français, et Sébastien Loeb, pilote Citroën, le champion chouchou de ces mêmes Français. Alors si en plus on vous dit que cette C3 est fabriquée à Aulnay et Poissy, c’est quasiment la vie en rose… ou en bleu Botticelli !
Tarifs, de 12.950 à 21.100 € (commercialisation 20 novembre).

citroen | c3 |
Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)