RECHERCHER SUR LE SITE

Mercedes Coupe CLS

19/06/2011
Coupé CLS : silence, on roule !

Présenté en première au salon de Francfort en septembre 2003 et envoyé sur la route courant 2004, le coupé 4 portes CLS de Mercedes avait tout de l’idée novatrice de la proue à la poupe, comme il en arrive une par décennie dans l’automobile. Les années 2000 étaient servies, Volkswagen, Audi ou encore Maserati et Porsche relèveront le gant plus tard !

 

La sagesse de l’expérience

Sept ans plus tard, l’Etoile de Stuttgart remet le couvert avec CLS 2, mais avec beaucoup plus de sagesse sous le trait, l’expérience ayant borné les contours de l’audace, on connaît désormais le produit et son potentiel (170.000 ventes de la première version). Si le nouveau Coupé a emprunté à sa cousine Classe E, c’est avant tout une affaire de plate-forme, heureusement le style fluide et ramassé du Coupé demeure, l’effet sous-marin sera du voyage, tout comme l’incontournable exigence : c’est une auto faite pour quatre personnes, les deux places arrière le rappellent très vite.

C’est avec la version 350 CDi embarquant le 3 litres 6 cylindres de 265 chevaux (620 Nm de couple) que nous avons fait nos armes, un bloc idéal pour les longs voyages, silencieux à l’usage, certes dynamique mais jamais brutal (AMG s’en chargera éventuellement), et surtout magnifiquement pacsé avec la boîte 7 G-Tronic n’admettant aucune secousse, aucun à peu près, c’est de l’horlogerie helvète placée en soute et sûrement de langue germanique pour mieux se faire comprendre.

Comme on va dépasser le billet d’entrée à 60.000 euros le tour, on exigera de l’équipement high-tech. Et on l’aura, parfois en option, souvent de série, et toujours du meilleur cru : avertisseur de somnolence, vision de nuit avec détecteur de piéton,, radar anti-collision avec freinage automatique jusqu’à l’arrêt, aide au parking, navigation, alerte de franchissement de ligne, en fait l’auto est truffée de capteurs et caméras comme une planque de la DGSE ou du FBI. Mais c’est pour notre sécurité.

Côté performances, le V6 franchit le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes et annonce un modeste 6 l/100 km en cycle mixte, il vaut mieux compter 7,5 à 8 l pour un usage normal, et 159 g/km de CO² (une bonne note pour ce type d’auto).

Et si ça vous fait trop, vous pouvez opter pour le V4 250CDi de 204 chevaux.

Plus proche d’une Classe S que d’une E, le Coupé CLS, amateur de boiseries, de cuir et d’alu, s’affirme comme une grande routière genre Gran Turismo.

Tarifs, à partir de 66.300 € pour la 350 CDi

 

 

 

L'essai en vidéo :

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)