RECHERCHER SUR LE SITE

Audi Q3

06/01/2012
Il y avait bien la place pour un Q3

 

Alors que le secteur automobile se replie sensiblement, le haut de gamme est toujours mieux orienté que la moyenne. Et on ne vous dira pas le contraire chez Audi alors que la marque se positionne en France comme N°1 du Premium avec un score qui avoisinera les 60.000 ventes en 2011, sur un total de 1,2 millions d’autos commercialisées dans le monde dont un quart pour le seul marché chinois.
Audi vend des voitures, des voitures à forte plus-value, Audi gagne donc de l’argent, beaucoup d’argent (on parle d’un trésor de guerre d’environ 15 milliards !), et Audi a versé une prime moyenne de 6.000 € à chacun de ses salariés. C’est quand même mieux que des semaines chômées parce qu’on a du mal à écouler les stocks… d’entrée de gamme !

 

« Tornado »

Après avoir casé une citadine labellisée A1 (14.000 ventes en 2011), après bien sûr une déclinaison de la « 7 », la marque d’Ingolstadt s’est tout naturellement intéressée à la clientèle accro au SUV qui n’avait pas forcément les moyens ou l’envie de s’offrir un Q5 ou un Q7. Donc allons-y pour un Q3 de 4,38 mètres, un véhicule qui aurait comme cousin germain (dans les deux sens !) un Tiguan de chez VW.

SUV compact promettant une position de conduite haute, ce que demande le client, et arborant cette ligne dite « Tornado » depuis l’avant jusqu’à l’arrière qui se termine par un hayon un tantinet incliné. La ligne est résolument Audi, très moderne, mais aussi distincte du grand frère Q5.

A l’intérieur, c’est déjà une invitation au voyage : matériaux de qualité assemblés au micron, planche de bord arrondie qui n’envahit pas l’espace avant, nous avons particulièrement apprécié le nouveau volant en magnésium, le rétro-éclairage et l’écran GPS escamotable. C’est confortable, sobre et élégant. Soulignons également que le coffre est vaste, 460 litres, et qu’il peut aller jusqu’à 1.635 litres banquette rabattue.

Et ça se bouge sans rechigner, on a le choix entre quatre motorisations, deux blocs essence de 170 et 211 chevaux (Quattro), et deux TDi de 140 et 177 chevaux, ce dernier livré Quattro avec boîte automatique S-Tronic. Ce fut l’auto de nos essais effectués autour du lac de Côme, et ce sera sûrement le modèle le plus plébiscité. D’ici à l’été 2012, un V5 TFSi de 300 chevaux complètera l’offre.

Audi propose évidemment sa panoplie d’équipements sécuritaires et de confort, entre autres, le détecteur d’angle mort, le correcteur de trajectoire, la navigation avec Audi Connect.

Trois finitions, « Attraction », « Ambiente » et « Ambition Luxe », et des tarifs compris entre 29.00 et 37.200 €.

 

 

 

  

L'essai en vidéo :

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)