RECHERCHER SUR LE SITE

Ford Focus

06/01/2012
« One Ford » certes, mais une Focus !

 

Le programme « One Ford » consiste à proposer le même véhicule sur tous les marchés de la planète, et la nouvelle plateforme C1 est le multiplicateur par dix : dix variantes, des blocs essence, diesel, de l’hybride et de l’électrique… il y en aura pour tout le monde. Ajoutez un brin de Kinetic Design et une avalanche de technologie embarquée et vous aurez la troisième génération de FOCUS, c’est dire si la famille est au complet après les sorties en 2010 de C-Max et Grand C-Max.

 

Athlétique et bourrée d’inventions

Athlétique, on le savait après un tour en RS qui pouvait convaincre le plus fermé des détracteurs. Mais quand la version « normale » s’inspire de l’esthétique sportive de cette RS, on se dit que le plaisir de rouler dans une auto bien emballée peut encore exister. La compacte de Ford affiche des arches de roues proéminentes, un look abaissé qui lui confère un genre affiné et incisif, le tout emmené depuis la large calandre, signe de reconnaissance actuel de la marque.

Par rapport à la génération précédente, la Focus 2011 bénéficie d’une structure plus rigide, d’une direction 100% électrique et, en version 150 et 182 chevaux de l’EcoBoost. Athlétique oui, énergique sûrement et encore plus précise à manier, un régal dès que la route se fait plus exigeante, comme du côté de Jerez au sud de l’Espagne, lieu de nos essais.

Et là où Ford enfonce le clou, c’est avec la pointe de la technologie actuelle : Stop & Start, détecteur de franchissement de ligne et caméra de recul certes, mais aussi lecteur de panneaux de signalisation, stationnement semi-automatique, régulateur de vitesse adaptatif avec système de détecteur de collision avec freinage automatisé à faible vitesse (moins de 30 km/h), détecteur de baisse de vigilance du conducteur, plus le personnel de communication au complet via l’écran tactile (GPS, connexion internet, téléphone, vidéo). De plus, deux versions, les TDCi 140 et 163 chevaux sont disponibles avec la boîte PowerShift (double embrayage). 

Justement, voyons l’offre motorisation actuelle : de 105 à 182 chevaux en essence, et de 95 à 163 chevaux en TDCi, trois carrosseries (4 et 5 portes et SW), et deux finitions, Trend et Titanium avec un écart de 2.200 € entre les deux.

Les tarifs en 5 portes, de 18.850 à 27.600 €

 

 

 

 

L'essai en vidéo

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
7 visiteur(s) 0 membre(s)