RECHERCHER SUR LE SITE

Nissan Micra

06/01/2012
Micra : objectif villes du monde pour Nissan

 

Jamais l’appellation citadine n’aura été à ce point mise en avant par les constructeurs depuis ce retour de crise qui nous est tombé dessus en 2008. La citadine serait la réponse à toutes nos phobies, elle est petite donc peu encombrante, petite donc sobre et propre, petite donc pas chère. Vous me direz, vous pouvez encore vous payer un petit bolide gourmand, polluant et très cher.

Mais il ne s’agit pas d’une Micra, car en fait, c’est d’elle dont nous allons vous parler ci-après, elle qui fut, souvenez-vous en, la première japonaise élue « Voiture de l’Année » en 1993.

 

Essence et mondiale

Les deux sont souvent associés il est vrai. 160 pays vont commercialiser cette 4ème génération de Nissan Micra (en trente ans), une nouvelle version qui sera fabriquée sur quatre sites, en Chine, au Mexique, en Thaïlande, et en Inde où la version destinée au marché européen sera assemblée sur la toute nouvelle plateforme V pour Versatile ou, vu de chez nous, polyvalente, c’est dire si elle va servir !

« La bonne voiture au bon moment » explique-t-on chez Nissan, un slogan déjà entendu ailleurs mais qui a le mérite de positionner le produit : neuf ans après la sortie de la mouture précédente, la Micra s’attaque au monde avec un seul bloc moteur essence, un 3 cylindres 1.2 litre développant 80 chevaux et affichant des rejets de CO² de 115 g/km (5 l/100 km en cycle mixte)… avant l’arrivée d’ici à quelques semaines d’une version de ce bloc boostée avec un compresseur à 98 chevaux, et qui fera chuter les émissions polluantes à 95 g/km, d’où l’absence de diesel qui ne ferait qu’augmenter la note chez le concessionnaire. De plus, le moteur essence offre l’avantage de pouvoir être commercialisé sur tous les continents.

3,78 mètres de long (+ 61 mm) et + 18 mm à l’empattement, la Micra fait profiter ses passagers arrière de ce bonus sous la toise. Moins « lookée » style BD ou Manga que la précédente, la Micra 2011 se la joue séductrice sous le trait, avec une ambiance rajeunie à l’intérieur, ciblant une clientèle féminine… le bloque-sac intégré au siège avant passager n’est pas là par hasard.

Climatisation, régulateur et limiteur de vitesse, radio/CD/BlueTooth dès le milieu de gamme (Acento), mais on affiche très vite des goûts de luxe en version Tekna avec la navigation et l’aide au créneau. Boîte manuel 5 rapports ou boîte CVT (transmission à variation continue) pour avancer, une seule carrosserie 5 portes, et des tarifs qui vont de 10.490 à 14.290 €

 

 

L'essai en vidéo

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
5 visiteur(s) 0 membre(s)