RECHERCHER SUR LE SITE

A consommer avant le 28 avril

25/04/2012

« Le vote des immigrés n’est pas une priorité » nous dit ce mercredi Ségolène Royal, vote qui par ailleurs ne figure pas dans la nouvelle profession de foi de François Hollande. En fait, comme pour Nicolas Sarkozy, la priorité du moment ce sont les millions de voix de Marine Le Pen. Les immigrés attendront.

Si l’UMP perd les législatives de juin, le parti ne pourra s’en prendre qu’à lui-même. Pourquoi ne pas avoir modifié cette règle stupide qui permet de se maintenir au second tour lorsqu’on a atteint les 12,5% des inscrits ? Aujourd’hui, le FN mise sur 353 circonscriptions en triangulaires, de quoi renvoyer à leurs études plus de cent députés UMP… comme en 1997 et la victoire de Jospin.

Le 1er Mai ce sera donc « tous ensemble – tous ensemble ». Avec les syndicats, on verra sur le pavé parisien le Front de Gauche (c’est permis), le Parti Socialiste (c’est permis), les Verts (c’est permis), l’extrême gauche (c’est permis), le FN (c’est presque permis), et l’UMP (c’est un scandale et c’est interdit !).

« Nous ne sommes pas d’accord (…) nous tenons les clefs du futur », Jean-Luc Mélenchon enfonce le clou dans son face à face avec François Hollande. Ca promet quelques belles journées de grèves…

Même pas peur ! Aussitôt passée la déconvenue de dimanche, les sondeurs remettent le couvert avec leurs prévisions tellement infaillibles que ce n’est même plus la peine d’aller voter. Pour le second tour, ce sera 55/45, voire 56/44 pour Hollande.

La CGT revient à ses vieux démons en appelant à voter Hollande le 6 mai. Qu’ils ne s’étonnent pas de ne plus être écoutés !

François Hollande évoque « un électorat de souffrance composé de petits employés, d’artisans, d’ouvriers qui vivent vraiment un sentiment d’abandon. » Eh oui, abandonnés par les socialistes au profit des seuls gens intéressants à leurs yeux, les fonctionnaires.

12 millions d’auditeurs des quatre radios généralistes (France Inter, Europe 1, RTL et RMC) n’auront pas droit à un véritable débat entre les deux tours, un débat loin des caméras et tellement plus vrai en radio. François Hollande n’en veut pas. Aurait-il quelque chose à cacher ?

« Sarkozy déclara la guerre aux travailleurs ! », Mélenchon est en colère, il ne veut pas qu’on vienne lui marcher sur les pieds le 1er Mai.

Selon IPSOS (eh oui, encore du sondage !), 65% des électeurs de Marine Le Pen ont voté pour elle et non par opposition à un autre candidat, et 67% de ses électeurs avouent qu’elle répond à leurs préoccupations. Changement notoire par rapport au vote FN sous Le Pen père.

Jean-François Kahn appelle à battre Sarkozy qu’il décrit comme « ouvertement pétainiste », et c’est également l’expression lâchée sur Europe 1 par Montebourg. Mais s’il m’en souvient bien, ces gens qui admiraient François Mitterrand ne savaient-ils pas qu’il avait travaillé avec le Maréchal ? Ce dernier l’avait même décoré de la Francisque pour avoir bien œuvré à Vichy.

« La France doit sortir du nucléaire » martelait Eva Joly le soir du premier tour du haut de ses… 2%.

Deux avocats demandent l’annulation des suffrages exprimés au nom des bulletins Eva Joly et Marine Le Pen sous prétexte qu’elles n’utiliseraient pas leur véritable patronyme. D’après eux, Eva Joly s’appellerait « en vrai » Gro Eva Farseth, et Marine Le Pen serait Marion Ane Perrine Le Pen. 

Vous ne voyez pas que François Hollande soit en réalité François France et Nicolas Sarkozy encore Hongrois !

 
Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
6 visiteur(s) 0 membre(s)