RECHERCHER SUR LE SITE

A consommer avant le 29 mai

25/05/2012

François Bayrou en danger. Un sondage réalisé le 24 mai pour Le Figaro et LCI annonce pour le premier tour de la 2ème circonscription des Pyrénées Atlantiques, 30% pour le PS, 24% pour François Bayrou, et 23% pour l’UMP. Au second tour, François Bayrou serait battu dans tous les cas de figure. Le PS ne dit jamais merci.

Autre sondage, dans la 11ème circonscription du Pas de Calais, celle de Hénin Beaumont, Marine Le Pen réaliserait 34% au premier tour, Jean-Luc Mélenchon 29%, le candidat socialiste 18% , et celui du MoDem 16%. Au second tour, Jean-Luc Mélenchon l’emporterait avec 55% contre 45% à Marine Le Pen. Ce qui lui laisse de l’espoir puisque déjà aux présidentielles, Mélenchon était 5 à 6 points devant elle dans les sondages.

« L’exemplarité est revue et corrigée » déclarait ce jeudi à Vienne Rachida Dati, venue soutenir le député UMP Jacques Remiller, rappelant les propos de François Hollande avant son élection, « il n’y aura personne dans mon entourage qui sera condamné. » Mais comme le Président le soulignait il y a quelques jours, les propos d’Arnaud Montebourg n’étaient pas anti-républicain. Ca ne veut rien dire, mais ça fait toujours diversion. Du vrai Mitterrand !

Tout va bien paraît-il entre la France et l’Allemagne. Pourtant, le Ministre des Affaires Etrangères de Madame Merkel n’a pas été tendre avec nous : « Ceux qui croient relancer la croissance avec des dettes n’ont rien appris, rien compris. »

Mais peut-être a-t-on déjà choisi notre camp… celui de la Grèce ? François Hollande ne souhaite-t-il pas prendre la tête des Sudistes contre les Nordistes ? Méfiance, la dernière fois c’est le Nord qui a gagné. Mais c’était de l’autre côté de l’Atlantique il est vrai ! Allez, autant en emporte le vent…

« J’invite chacun à retrouver le chemin de la sagesse », c’est la réponse de Jean-François Copé aux propos de François Fillon sur la carence de chef historique ou naturel à l’UMP depuis la défaite de Nicolas Sarkozy. A l’UMP, les militants semblent assez remontés contre l’attitude de l’ancien Premier Ministre.

Ambitieux et plein d’amicales pensées pour le PS, le FN aurait déjà imprimé les bulletins de vote de quelque 250 candidats pour le second tour du 17 juin, soit pour des duels, mais surtout en vue de ces fameuses triangulaires qui ont souvent coûté très cher à la droite, en 1988 et en 1997 notamment.

Mais au fait, à qui peut s’en prendre l’UMP ? Ils ont eu dix ans pour changer la loi électorale et instituer pour toutes les élections la règle de la présidentielle : seuls les deux candidats arrivés en tête au premier tour sont qualifiés pour le second.

Vient-elle d’une autre planète elle qui se dit « candidate hors du commun » pour justifier son parachutage du côté de La Rochelle ? Mais qui ? Ségolène bien sûr !

Pascale Clark, spécialiste de « l’allumage » d’hommes politiques de droite sur France Inter, a tenté ce vendredi de faire dire à Patrick Balkany son invité, que Nicolas Sarkozy bénéficierait d’une villa mise à disposition par le roi à l’occasion de son séjour au Maroc. Incident diplomatique ou panne d’antenne, mais Balkany a semble-t-il coupé court. Madame Clark demanderait-elle à Jacques Chirac pourquoi il est logé gratuitement par son ami libanais, aurait-elle demandé à François Mitterrand – ou à un élu socialiste – pourquoi le contribuable a entretenu durant quatorze ans la maîtresse et la fille adultère du Président ?

C’était à prévoir, les plans sociaux se succèdent depuis le 6 mai. Arnaud Montebourg, le chef du redressement, ne va pas chômer. Lui.

Histoire vraie : l’Allemagne a emprunté cette semaine au taux de 0,07%. Un peu comme si les milieux financiers étaient en accord avec les propos de Madame Merkel qui a rappelé à François Hollande qu’il n’était pas question « de mutualiser la dette »… de la Grèce et des autres.

On a urgemment besoin de croissance si j’ai bien compris, c’est sans doute pour la trouver que va se tenir, urgemment le 29 mai prochain, une grande conférence sociale, le genre de réunion au cours de laquelle on décide de dépenser l’argent que l’on n’a pas encore gagné, ou encore plus facile, l’argent des autres !

Magnifique ! On a un Président « ordinaire », ça on le savait, mais désormais on sait également qu’il se déplace en voiture. Est-il parti pour l’Afghanistan en Clio dci 85 chevaux sans climatisation pour ne pas se faire engueuler par Madame Duflot ?

L’enfumage du badaud fonctionne toujours à merveille !

 

 

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
7 visiteur(s) 0 membre(s)