RECHERCHER SUR LE SITE

Ford Fiesta

13/03/2013
La nouvelle Fiesta est bien dans son époque

 

 

Elle aura bientôt trente-sept ans, et d’après ce que nous venons de voir elle ne les fait pas. Souvenons-nous que la petite Ford 100% européenne est arrivée sur nos routes en 1976, Giscard était à la barre, elle ne pesait alors que 700 kilos et délivrait 40 chevaux, puissance normale à l’époque.

Six générations plus tard, la Fiesta, qui représente 35% des ventes Ford en France sur un marché des citadines qui pointe à 30% du volume total, a toujours de grandes ambitions. Et cette version 2013, qui arbore une face avant digne d’une DB9 du rang supérieur, a tout pour séduire une clientèle souvent très fidèle à cette auto conçue pour le marché européen et qui a déjà trouvé plus de quinze millions d’amateurs.

 

Vivacité et économies

Cette nouvelle face avant apporte indéniablement un gain de vivacité à l’allure générale de l’auto, quant aux blocs optiques à LED, ils soulignent le côté athlétique de la partie arrière. On ne parlera pas de révolution stylistique, mais d’une mise aux normes du moment du design. Même les citadines ont besoin de prendre leurs aises et de montrer leurs muscles. 

Pas de révolution non plus à l’intérieur, on notera de nouvelles selleries et une modernisation du bloc d’instrumentation avec, entre autres, la possibilité d’avoir un GPS intégré.

Les plus grands changements sont en fait en partie sous le capot. Et c’est avec ses moteurs 1 litre de 100 et 125 chevaux Ecoboost que Ford prend date, et surtout avec le tout nouveau bloc atmosphérique de 3 cylindres et 80 chevaux qui annonce 99 g/km de CO². Par ailleurs, six des huit moteurs proposés sur la nouvelle Fiesta sont en dessous des 100 g/km d’émissions de CO².  En TDCi, on retrouve les versions de 75 et 95 chevaux, cette dernière étant au catalogue en ECOnetic.

Changements sous le capot et au rayon dotation technologique, jugez-en : la Fiesta reçoit toute la panoplie Ford en la matière, l’Active City Stop pour l’arrêt d’urgence géré automatiquement, le système multimédia SYNC à commandes vocales, FORD S.O.S qui met en relation le conducteur avec les secours via le 112, le système MyKey qui permet de restreindre certaines fonctions comme limiter la vitesse ou le volume de la radio, les aides au stationnement avec caméra de recul… autant de changements qui vont même être bénéfiques à vos économies puisque la nouvelle Fiesta coûtera jusqu’à 1.500 € de moins que les versions précédentes.
Justement, parlons des tarifs, ils vont de 11.750 à 19.700 euros.

A noter qu’une boîte à double embrayage est désormais disponible, et qu’une version ST suivra bientôt, elle recevra le 1.6 litre de 180 chevaux (139 g/km de CO²). 

 
 
 
 
 
 
 
L'essai en vidéo : 
Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
6 visiteur(s) 0 membre(s)