RECHERCHER SUR LE SITE

Audi R8 V8 Spyder

08/07/2013
Audi R8 V8 Spyder pour les vacances ?

 

Sur un air d’avant congés d’été, la maison Audi nous a invités un jour de juin à venir jouer aux petites voitures dans les Gorges du Tarn, juste avant l’arrivée des armadas de camping-cars et caravanes. Mais pour l’occasion, il nous aura fallu oublier la déclinaison de la lettre « A » pour passer directement plus loin, et surtout plus vite, à la famille « R », en clair, le coupé GT de la marque, l’incroyable R8 apparue au Mondial de Paris en 2006 et sur nos routes en 2007. Enfin, quand même assez rarement sur nos routes eu égard au tarif conseillé…

 

Une sono meilleure qu’à Woodstock !

Comme nous étions en juin, et sous le soleil exactement, nous avons choisi de faire nos courses au bord du Tarn à bord de la version cabriolet, à savoir la R8 Spyder V8 et Quattro bien sûr. Un huit cylindres de 4.2 litres FSI délivrant 430 chevaux, tant en Coupé qu’en Spyder, de quoi passer aisément de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes (je viens de mettre plus de temps pour l’écrire), ce qui ferait dire à certains qu’elle se traîne comparée aux 3,5 secondes de la version 10 cylindres Plus. Mais restons modeste, et contentons-nous de cette R8 « de base ». 

Une R8 au look avant un tantinet modifié avec calandre, clignotants et pare-chocs inédits, et full LED aux optiques. Changement de boîte également, une boîte à double embrayage S Tronic à 7 rapports ayant remplacé la boîte robotisée R Tronic. Et l’efficacité est sans appel, l’espace entre deux rapports ne tiendrait même pas en trois centièmes de secondes. 

Accouplée à cette mécanique de compétition, la nouvelle boîte met le feu aux accélérations, et c’est là qu’on apprécie les tours de magie du célèbre Quattro sous les hourrah de la foule en délire. Une foule qui vous a entendu arriver depuis un bon moment, la sono de la R8 est réglée comme pour recevoir un concert de Deep Purple de la grande époque : « boum, boum, boum » fait l’auto quand vous laissez tomber la vitesse, même pour passer de 90 à 50 km/h à l’arrivée d’un village… Un truc qui fait aussi partie du plaisir de conduire une R8.

Tenue de route exceptionnelle, puissance digne d’un engagement au Mans, qualité de fabrication très haut de gamme, et en plus il y a de la place pour mettre des bagages dans le coffre. Oubliez la malle, mais c’est bon pour deux gros sacs.

Finalement, l’auto idéale pour un week-end en plein air cheveux au vent. Et ne me dites pas que les 136.420 euros qu’on va forcément vous demander pour partir avec ne sont pas justifiés. Pas de ça entre nous !

Globalement, l’offre R8 est composée de trois motorisations : V8 4.2 litres de 430 chevaux en Coupé et Spyder, V10 5.2 litres de 525 chevaux, Coupé et Spyder également, et V10 Plus de 550 chevaux en Coupé uniquement, un monstre de puissance et d’efficacité. 

Si Audi annonce une baisse de 21 g/km d’émissions de CO², on vous dira rapidement en le chuchotant que notre auto lâchait quelque 294 g/km. Mais un « bon malus » la rendra forcément plus propre…

Tarifs Audi R8, de 136.420 € (en Spyder V8) à 174.500 € (en V10 Plus Coupé).

 

 

 

 

 

 

L'essai en vidéo :

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)