RECHERCHER SUR LE SITE

Audi A3 cabriolet

07/01/2014
Audi A3 cabriolet : laissez entrer le soleil !

 

Le soleil avant le calendrier officiel, c’est la promesse des cabriolets qui débarquent au cœur de l’hiver, à l’instar de cette Audi A3 qui, tradition oblige, a opté pour une élégante capote en toile électrique qui évite à l’auto de se balader avec de grosses fesses. En dix-huit secondes l’affaire est pliée (ou dépliée), et ce jusqu’à 50 km/h grâce au seul bouton magique.

 

Effilée et sophistiquée

C’est à Monaco que nous avait donné rendez-vous cette nouvelle livraison de la marque aux Quatre Anneaux, mais c’est du côté de Sospel et de quelques cols italiens que nous avons décidé de prendre notre bain de soleil hivernal. Une balade raffinée mise en scène par un parangon d’excellence.
Plus longue que la précédente version de 18 cm (4,42 mètres sous la toise), la nouvelle A3 Cabriolet décline en une seule présentation tout ce qui fait le succès de l’enseigne Audi : qualité de fabrication, assemblages étudiés au micron, technologies efficientes jusqu’au bout de la boîte à double embrayage S-Tronic (facturée 2.070 €), et surtout un sans faute au bout du trait, ainsi, le fait d’abaisser l’auto de 15 mm apporte quelques plus-values mobilières au niveau de l’élégance et du dynamisme. En septembre dernier, Audi nous avait agréablement surpris avec sa version berline avec coffre de cette A3, il n’en fallait pas davantage pour boucler avantageusement cette série sous la houlette d’un cabriolet incroyablement abouti et dont nous aurons forcément l’usage aux prémices de la saison prochaine. Et entre nous, avec les sièges et appuie-tête chauffants, on n’hésitera pas à enlever le haut sous le soleil d’un début d’année…

 

En route…

Déjà, nous voici à bord d’une vraie quatre places à ciel ouvert dont l’habitacle a été conçu pour le seul plaisir de l’équipage et des invités. Il faut dire que la mécanique a reçu un soin tout particulier afin d’optimiser le confort de roulage, notamment au niveau du châssis, et y compris en monture de 19 pouces.

En fait, le chef magasinier a mis à notre disposition une panoplie d’équipements haut de gamme incluant, entre autres, la suspension adaptative, l’Audi Drive Select (qui œuvre sur la gestion moteur, la direction assistée et la boîte), l’Audi Side Assist et l’Active Lane Assist, l’aide au stationnement, sans oublier l’Audi Connect et le système de navigation MMI avec Google Earth et autres « babioles » via internet, comme à la maison ou au bureau !

Trois nouveaux blocs équipent la nouvelle A3 Cabriolet, un 2 litres TDi de 150 chevaux qui affiche 4,2 l/100 km en cycle mixte et 110 g/km de CO², et en essence, les TFSi de 140 et 180 chevaux. Une version TFSi de 300 chevaux accouplée à la transmission intégrale Quattro, est au programme pour les prochaines semaines.

Agile et vive, précise au millimètre dans les enfilades de courbes serrées à la clé de douze, notre A3 Cabriolet nous a rappelé qu’on peut prendre encore beaucoup de plaisir sur la route au volant d’une auto sur laquelle on se retourne… au bord de la route.

C’est aussi cela le succès de la maison d’Ingolstadt qui empile les bons résultats à l’instar de cet objectif de 1,5 million d’autos vendues en un an, objectif atteint avant terme. Qui s’étonnera que la marque puisse aussi investir 22 milliards sur cinq ans pour son développement, quand d’autres cherchent 500 millions pour finir l’année…

Les tarifs de cette Audi A3 Cabriolet vont de 31.620 à 41.850 € (cinq finitions).

 

 

 

 

 

 

 

L'essai en vidéo :

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)