RECHERCHER SUR LE SITE

Chasseurs de neige

24/05/2016
Chasseurs de neige, par Paul Yoon, chez Albin Michel, 19,00 €

1954, un homme arrive dans un port du Brésil un jour de pluie. Il est venu par la mer à bord d’un bateau de marchandises et c’était la première fois qu’il voyait la mer. Il s’appelle Yohan, c’est un Nord-Coréen de vingt six ans, il ne possède rien hormis un costume trop grand pour lui et quelques vêtements de rechange. Il ne parle pas le Portugais. Il vient d’un camp de prisonniers de Corée du Sud tenu par les Américains où pendant des années, il a creusé des tombes et fait la lessive des soldats. Quand on a voulu le rapatrier, le renvoyer dans son pays, il a refusé. Il est resté au camp, a aidé les médecins en s’occupant des blessés, de ceux qui allaient mourir. C’est un homme des Nations Unies qui lui a proposé d’aller au Brésil car le camp devait être fermé. Comme Yohan avait appris à raccommoder les uniformes, on lui avait trouvé un emploi auprès de Kiyoshi, un tailleur japonais. Il serait son apprenti. Et c’est ainsi qu’il débarque dans ce port du bout du monde en ce jour de pluie. La boutique de Kiyoshi est en bordure du quartier japonais, la communauté étant d’ailleurs sa principale clientèle, mais ses tarifs alléchants et son talent certain lui attirent celle des propriétaires terriens, des fonctionnaires du gouvernement, de la bourgeoisie locale. Yohan est également chargé des livraisons, il apprend la ville, y déniche des objets jetés. Entre ces deux hommes réservés naît au fil du temps une certaine intimité. Il va se faire des amis, comme Peixe, le gardien de l’église et deux enfant errants, Bia une étrange gamine et Santi, un petit garçon qui cherche à travers chaque passant ses parents. Mais il est difficile d’oublier la guerre, son ami Perg, le temps où on les appelait les hommes des neiges.

Un livre très beau, au style épuré et poétique.

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)