RECHERCHER SUR LE SITE

Ils ont écrit ton nom, liberté

21/07/2016
Ils ont écrit ton nom, liberté, par François de Closets, chez Fayard, 20,90 €.

François de Closets sur les traces de Socrate, Montaigne, Michel Servet et surtout de Giordano Bruno, mort sur le bûcher de l’Inquisition en l’an 1600 pour n’avoir pas voulu renier sa pensée et ses écrits. Et à travers la vie de ces hommes qui ont bravé les interdits il y a très longtemps, François de Closets tente de nous rappeler que la liberté, celle que nous inscrivons parfois trop rapidement parmi nos priorités individuelles, ne se brade pas contre un peu de modernité pour être « tendance », celle-ci étant avant tout la base de tout modèle culturel. Et il ira de même pour les croyances, l’auteur nous précise que « le système religieux,  tout comme le système politique, peut prendre des formes démocratiques ou autoritaires ». Est-il besoin actuellement d’accompagner ces propos d’exemples précis ?

Fidèle à ses habitudes, de Closets n’hésite pas à bousculer nos certitudes d’hommes du 21e siècle, comme si rien n’avait commencé avant nous. Rappeler Giordano Bruno est un acte partisan, c’est montrer que la liberté de l’esprit prenait parfois des allures de sacrifice, tout simplement parce qu’il n’y avait rien à négocier face aux pouvoirs de l’Inquisition, religieuse comme politique. Que risquons-nous aujourd’hui ? Sommes-nous réellement aptes à nous battre pour cette « liberté de l’esprit » lorsque nous confondons démocratie et droit à l’information, cohésion sociale et majorité électorale ?

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
5 visiteur(s) 0 membre(s)