RECHERCHER SUR LE SITE

Mercedes Classe E cabriolet

06/07/2010
Une Classe E cabriolet sous le soleil exactement

Six modèles se sont succédé depuis la 220 cabriolet de 1963, six « Classe E » avec en marge un CLK qui a quitté le catalogue en 2009. Enlever le haut chez les Benz est une vieille habitude, 500 K et 300S ont marqué l’histoire de la marque, cette nouvelle livraison qui est le 24e cabriolet de l’Etoile, aura sûrement sa place sur le livre d’or maison.

Et voilà le quatre quarts au complet
Berline, coupé, break et cabriolet, le quatre quarts est terminé, on peut déguster cheveux au vent cette dernière mouture de la Classe E renouvelée au printemps 2009. Et découverte ou pas, cette Classe E cabriolet nous a démontré qu’on peut avoir les gènes d’une grosse berline tout en musclant son corps pour des performances athlétiques.
Et c’est le triptyque « sécurité – confort – design » qui fera la une sur cinq colonnes : la maison ne faisant pas le détail, c’est en gros que l’on rappellera qu’une Classe E marie le nec plus ultra de la technologie sécuritaire avec ce qu’on trouve de mieux en matière de confort et de lignes dynamiques à la hauteur des souhaits d’une clientèle de plus en plus exigeante… même chez Mercedes.
On ajoutera au triptyque une offre motorisation exhaustive de 170 à 388 chevaux, l‘avantage 4 vraies places, des appuie-tête chauffants, une capote qui peut s’ouvrir jusqu’à 40 km/h, et des tarifs qui vont de 46.900 à 76.700 €.

Les modèles
En diesel, 220 CDI 170, 250 CDI 204 et 350 CDI 231 chevaux.
En essence, E200 CGI 184, E250 CGI 204, E350 CGI 292 et E500 388 chevaux.
CO2 de 143 g/km à 257 g/km, consommations mixtes de 5,4 l/100 km à 11 l/100 km.

Partager cet article twitter : Partager cet article | facebook : Partager cet article |
En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)