RECHERCHER SUR LE SITE

Livré par BHL

14/10/2013

Sans frais de port, juste un euro pour le prix du journal, "Aujourd'hui en France" en l'occurrence, et la dernière livraison de BHL vous arrive même le dimanche. Cette fois-ci, l'écrivain-philosophe a des comptes à régler avec nous, Européens incultes, lâches, égoïstes, petits esprits, qui n'avons pas encore compris que notre avenir se joue, là-bas, entre la Tunisie et la Sicile, sur l'île de Lampedusa. "Honte à cette Europe de l'indifférence et de la cruauté, honte à cette insensibilité aux cris d'autrui", Bernard-Henri Lévy a trouvé une nouvelle tête de Turc, voire tête de taureau si l'on se souvient que Zeus se transforma en animal à cornes pour enlever la nymphe Europe et lui faire trois morveux en Crète.

De fait, j'aime bien ceux qui soulèvent la terre pour montrer les déjections diverses cachées dessous, ceux qui parlent quand tout le monde se tait et qui ne jappent pas avec la meute, mais évoquer "l'indifférence, la cruauté et l'insensibilité" des Européens qui accueillent depuis des décennies des millions de migrants, finançant leur intégration (quoiqu'en disent ceux qui ne paient jamais rien !), soins, éducation, logements... là, mon Cher Bernard, tu charges un peu la barque, heureusement tu n'es pas sur un radeau de fortune au large de Lampedusa. Mais que faut-il faire ? Créer un couloir dit humanitaire par lequel s'engouffreront les millions de Libyens, Syriens, Tunisiens, Somaliens et autres Soudanais que nous ne pourrons gérer en France, en Italie, en Allemagne, en Angleterre ? Tu sais parfaitement, mon Cher Bernard, que c'est impossible, que ce serait un fabuleux levier qui permettrait cette fois-ci, à coup sûr, aux extrémistes de droite d'accéder au pouvoir partout en Europe. Evidemment, quel merveilleux sujet de révolte intellectuelle trouverais-tu alors, "le retour de la Bête !", honte aux Européens. Et tu sais ce qu'il adviendrait de ces nouveaux migrants, comment l'accepterais-tu du fond de ton 400 m² avec vue au coeur de Paris ?

En tout cas, mon Cher Bernard, je préfère encore ton coup de gueule aux immondices d'un comique virant apparemment sénile, et qui semble fier de traiter une femme, ex-ministre, de "salope" et de "connasse", et ce devant un public d'imbéciles heureux dans une salle de garnison à Toul...

Partager cette brève facebook : |
brève précédente : En direct de Mitrovicabrève suivante : Ne Mélenchon pas tout !
En ligne
7 visiteur(s) 0 membre(s)