RECHERCHER SUR LE SITE

L'Eglise montre ses Saints

28/04/2014

Ce dimanche, on ne savait plus où mettre les papes au Vatican, les vivants et les morts étaient réunis dans un magnifique élan de canonisation. François et Benoît recevaient les thaumaturges Jean et Jean-Paul pour des relevailles exceptionnelles à la maison mère. Deux papes canonisés en une seule séance, on voit bien que l'Eglise rationalise et compte ses sous. Au passage, on remarquera que si chez les Barbus on a le culte du martyr immédiat, à Rome on fabrique des Saints comme la Fiat sort des 500, à la chaîne. Des Saints qui, comme on l'espère avec foi et conviction spontanée chez nos trinitaires laïcs de la fonction publique, deviendront autant de jours fériés nouveaux, des jours qui bien agencés bâtiront de jolis ponts au mois de mai.

Donc la messe est dite, Jean le 23ème et Jean-Paul le 2ème sont désormais éternels et relancés au rayon merchandising à la boutique souvenirs de Saint-Pierre. Affaire conclue. Ce qui ne vous a pas échappé, c'est que pour cette journée de fête la France avait mandaté à Rome son ex-Vidocq dont la mission était aussi du ressort du "santo subito" : la canonisation de Hollande 1er. Ne vous moquez pas, il suffit de deux miracles avérés pour entrer dans le saint des Saints. Et Hollande a le taffe, d'abord il a guéri les écrouelles, c'était en 2012, il a comblé les Français par sa grâce, faisant disparaître la crise par un simple toucher rectal non lubrifié, puis, plus récemment, il a fait disparaître 50 milliards de dépenses sans économiser le moindre euro. Chapeau l'artiste, même Houdini a été bluffé, le miracle est avéré : Jésus revient, Jésus revient !...

Nul besoin de réécrire la Comédie Humaine en 91 romans pour narrer cette histoire qui servira de modèle à la catéchèse future, ce sera écrit dans le journal "santo subito" et dare-dare s'il vous plait, car comme le soleil regarde l'Equateur de très haut, le Saint Esprit sait reconnaître ses disciples, et là, avec notre François, nous tenons un exemplaire gratiné et formiDABLE de l'enfumage industriel, comme chanterait l'idiot du village belge en culotte courte et noeud papillon...

Partager cette brève facebook : |
En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)