RECHERCHER SUR LE SITE

Ajouter un commentaire : Cahuzac, le désastre de trop ?...

« Je vais vous dire qui est mon adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance », c’est ainsi que François Hollande s’exprimait en pleine campagne pour la présidentielle en janvier 2012. Et après tout, pour quelqu’un qui avouait, dès 2007, ne pas aimer les riches, à savoir ceux qui gagnent plus de 4.000 € par mois, il y avait bien une certaine logique à déclarer ce « monde de la finance » comme adversaire privilégié.
Ajouter un commentaire
Les champs marqués d'un * sont obligatoires







CAPTCHA anti-spam *




En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)