RECHERCHER SUR LE SITE
Les chroniques de Jean-Yves Curtaud

Le dernier Grenadier de la garde ?

04/09/2020

 Si vous suivez un tantinet l'actualité sportive, peut-être avez-vous remarqué que l'équipe cycliste Ineos (ex-Sky) s'appelle désormais "Ineos Grenadier". Mais qui est donc ce "Grenadier" installé sur le porte-bagages des champions britanniques ? Ce qui est certain, c'est qu'il ne va pas satisfaire les défenseurs du vélo écolo, car il s'agit du successeur du célèbre "Defender", donc gros 4X4 façon rustique et "so british" né autour d'une pinte de bière dans le pub "Le Grenadier" à Londres, et ce un soir de mélancolie partagée entre amis, parmi lesquels se trouvait le patron du groupe pétrochimique Ineos, sir James Arthur Ratcliffe, l'homme le plus riche du Royaume Uni. Mélancolie de voir disparaître le mythique Land Rover Defender en 2017 pour cause de non-conformité aux lois anti-pollution, et envie aussi de relever le gant en se lançant dans une aventure inédite et très peu politiquement correcte pour ce boss un brin "border line".

Aussitôt imaginé, le projet est très vite mis en route. Ratcliffe va investir plus de 600 millions d'euros dans l'affaire et embaucher quelque 200 ingénieurs venus de tous horizons. Ineos, déjà propriétaire d'une équipe cycliste professionnelle qui gagne le Tour de France, de l'OGC Nice et du FC Lausanne, produira donc en plus un 4X4 au sein d'Ineos Automotive dans l'usine de Bridgend au Pays de Galles, et ce à une cadence de 25.000 unités/an à partir de fin 2021... et peut-être dans l'ex-usine Smart d'Hambach en Moselle, Mercedes préférant monter sa citadine en Chine, sans doute pour pouvoir continuer à fourguer ses berlines aux manipulateurs de virus.

4X4 rustique avec "intérieur lavable au jet", c'est la feuille de route de ce véhicule qui sera assemblé par la société autrichienne Magna Steyr, qui a oeuvré dans le passé sur la Peugeot RCZ et l'Aston Martin "Rapide". Côté moteurs, ce sera le V6 BMW essence ou diesel. Eh oui, au moment où tout le monde se branche sur le secteur, un type décide de reprendre la main pour la production d'un véritable tout terrain destiné à une multitude de professionnels, forestiers, secouristes, pompiers, stations de ski et autres explorateurs du bout du monde, là où les SUV citadins n'avancent plus.

Ratcliffe dérange, d'autant que son image n'est pas aussi lisse que les normes imposées dans notre société qui se veut moderne, il est un exilé fiscal du côté de Monaco après un passage chez les Helvètes, il est pro-brexit, et a fait fortune dans la pétrochimie. Et de surcroît, il a un type comme Froome dans son équipe. Mais ce sont aussi des gens comme lui qui font l'événement, comme par exemple sortir en pleine hystérie électrique un gros 4X4 thermique qui va lui attirer les foudres des biens pensants... hypocrites, ceux qui s'opposeraient de nos jours à l'invention de l'avion, de l'automobile, du train, et peut-être de l'ascenseur à cornichons !

L'essai auto de la semaine

Suzuki S-Cross

Jean-Yves Curtaud
La première version du S-Cross de Suzuki fut commercialisée en 2013. Trois ans, c’est un peu la mi-mandat pour un véhicule, rien d’étonnant donc de voir débarquer aujourd’hui un beau restyling de ce SUV qui a trouvé son rythme de croisière off-road avec quelques 9.300 ventes en France depuis son lancement ...
lire la suite

Retrouvez nos autres essais auto
Suzuki Baleno
Salon Genève 2016
Ford Ecosport
Suzuki Celerio
Audi A3 cabriolet
Hyundai i10

Politique

Un pays en colère ?

« Chacun le sait depuis Michelet, la France est une personne, mais c'est alors aujourd'hui une personne bien malheureuse. A tous ceux qui l'observent, du dedans comme du dehors, elle apparaît habitée par le doute, rongée par l'inquiétude, submergée par la déception, exaspérée par le pouvoir politique, amère vis-à-vis de la gauche, anorexique vis-à-vis de la droite, déçue par son destin, incertaine d'elle-même et de son avenir, par-dessus tout déstabilisée à force d'anxiété. » C'est ainsi qu'Alain Duhamel débutait son essai intitulé « Les peurs françaises » en 1993... lire la suite

Retrouvez nos autres articles politiques
Economie

Réforme de la fiscalité : la ficelle est grosse

Tout le monde s'est pincé ce mardi 19 novembre à la lecture du journal Les Echos qui nous apprenait que Jean-Marc Ayrault allait lancer « sa » grande réforme fiscale. S'agit-il de déminer dans l'urgence la grogne qui monte, certains n'hésitent plus à parler de révolte, et ce afin de calmer le jeu en pleine campagne des municipales, ou bien s'agit-il d'une remise à plat de notre fourbi fiscal, ce serpent de mer que tous les pouvoirs successifs ont promis de réformer ? lire la suite

Retrouvez nos autres articles économiques
Vins

Les rosés de l’été…

Pic Saint-Loup et Costières de Nîmes pour ouvrir cette escapade qui sera principalement sudiste. Mais pas que… lire la suite

En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)