RECHERCHER SUR LE SITE
Les chroniques de Jean-Yves Curtaud

Courant alternatif ?...

24/10/2019

Je vais où je veux, quand je veux", c'est la phrase à inscrire au fronton de la fabrique à automobiles, c'est ce qui a fait le succès permanent de l'auto tout au long du 20e siècle, car c'est elle qui a permis aux hommes et aux femmes d'aller où bon leur semble à tout moment. Cette automobile est devenue un sympbole de liberté, objet de luxe pour les plus fortunés au début, objet populaire après la Seconde Guerre Mondiale. Voilà pourquoi la voiture électrique a été très vite confrontée à la dure réalité des habitudes : avec 150 km d'autonomie on ne va pas où on veut quand on veut ! Il a donc fallu adapter l'offre à la demande, ce n'était après tout qu'une question de temps, de technologies à développer, et de volonté à mettre en face. Et l'évolution de la courbe des ventes confirme que les lignes ont bougé, même si certains constructeurs étaient plutôt bloqués sur "pause", voire sur la marche arrière. La barre des 10.000 unités vendues a été franchie en 2014, celle des 20.000 en 2016, nous serons à plus de 40.000 cette année. Mais gardons notre calme, cela ne représentera qu'environ 2,5% des ventes annuelles, ce qui nous met très loin par exemple de la Norvège qui réalise 56% de parts de marché en électrique, avec de surcroît une Tesla en tête des ventes. Mais la Norvège détient le plus fort pouvoir d'achat en Europe.

Bien sûr, on ne peut pas évoquer ce "courant alternatif" du tout électrique sans aborder le pointilleux problème de la recharge et des bornes qui devront mailler le territoire. Car s'il faut autour de trois minutes pour faire un plein d'essence ou de diesel, la durée n'est pas la même pour l'électrique selon le type de voiture, on peut avoir besoin de 30 minutes ou de 4 heures pour repartir tranquille, voire davantage. Et si on imagine une progression fulgurante des ventes de véhicules électriques (y compris d'utilitaires) et que le réseau de bornes ne suit pas, on pourra se retrouver sur une station d'autoroute avec six, huit ou douze voitures à la pompe... avec quelques heures d'attente. L'Etat veut flinguer les moteurs thermiques pour faire plaisir aux lobbies écolos et pour faire mode, on vient de le constater une fois encore avec la grille des nouveaux malus qui devrait concerner près de 70% des immatriculations de voitures neuves. Au-delà de 170 g/km de co², on sera à plus de 12.000 euros de malus, ajoutés à par exemple 10.000 euros de TVA (pour un véhicule de 50.000 euros), la note devient salée, surtout qu'il n'y aura même pas un merci à attendre de l'Etat.

Il parait que la chasse à la fraude fiscale a rapporté 5,6 milliards depuis janvier. C'est une excellente nouvelle. Et si l'Etat consacrait cette somme à l'électrification du parc automobile façon grandeur nature, et non plus à l'échelle ? 5,6 milliards dans des aides à l'achat et dans l'édification d'un véritable réseau de recharge, ça finirait par se voir et on commencerait à y croire. Aujourd'hui, le quart des bornes de recharge en Europe se trouve sur le petit territoire des Pays-Bas, "petit pays" qui a pris le problème sans détour, tout comme la Norvège citée précédemment. Mais que voulez-vous, les 5,6 milliards sont déjà partis creuser un trou de plus dans un budget de prestations sociales. Le climat, le climat, le climat, nos politiques ne parlent que de protection de la planète mais ne mettent jamais les moyens en face de leurs paroles. Alors, oui, soyons réalistes, dans dix ou vingt ans on aura plus de voitures électriques, mais également beaucoup de moteurs thermiques sur nos routes, des moteurs qui par ailleurs consomment de moins en moins et donc polluent de moins en moins...

L'essai auto de la semaine

Suzuki S-Cross

Jean-Yves Curtaud
La première version du S-Cross de Suzuki fut commercialisée en 2013. Trois ans, c’est un peu la mi-mandat pour un véhicule, rien d’étonnant donc de voir débarquer aujourd’hui un beau restyling de ce SUV qui a trouvé son rythme de croisière off-road avec quelques 9.300 ventes en France depuis son lancement ...
lire la suite

Retrouvez nos autres essais auto
Suzuki Baleno
Salon Genève 2016
Ford Ecosport
Suzuki Celerio
Audi A3 cabriolet
Hyundai i10

Politique

Un pays en colère ?

« Chacun le sait depuis Michelet, la France est une personne, mais c'est alors aujourd'hui une personne bien malheureuse. A tous ceux qui l'observent, du dedans comme du dehors, elle apparaît habitée par le doute, rongée par l'inquiétude, submergée par la déception, exaspérée par le pouvoir politique, amère vis-à-vis de la gauche, anorexique vis-à-vis de la droite, déçue par son destin, incertaine d'elle-même et de son avenir, par-dessus tout déstabilisée à force d'anxiété. » C'est ainsi qu'Alain Duhamel débutait son essai intitulé « Les peurs françaises » en 1993... lire la suite

Retrouvez nos autres articles politiques
Economie

Réforme de la fiscalité : la ficelle est grosse

Tout le monde s'est pincé ce mardi 19 novembre à la lecture du journal Les Echos qui nous apprenait que Jean-Marc Ayrault allait lancer « sa » grande réforme fiscale. S'agit-il de déminer dans l'urgence la grogne qui monte, certains n'hésitent plus à parler de révolte, et ce afin de calmer le jeu en pleine campagne des municipales, ou bien s'agit-il d'une remise à plat de notre fourbi fiscal, ce serpent de mer que tous les pouvoirs successifs ont promis de réformer ? lire la suite

Retrouvez nos autres articles économiques
Vins

Les rosés de l’été…

Pic Saint-Loup et Costières de Nîmes pour ouvrir cette escapade qui sera principalement sudiste. Mais pas que… lire la suite

En ligne
3 visiteur(s) 0 membre(s)