RECHERCHER SUR LE SITE
Les chroniques de Jean-Yves Curtaud

Bienvenue sur la planète Macron...

22/06/2017

Cette semaine, le patron de SpaceX a communiqué les tarifs d'un voyage Terre-Mars qu'il prépare pour les prochaines vacances. Pas les vôtres, au mieux celles de vos enfants : ce sera deux cent mille dollars l'aller, uniquement l'aller puisque le retour n'est pas envisagé. D'un autre côté, pour se débarrasser d'un mome chiant comme la lune c'est à étudier. Pour le dépaysement, il y a encore une autre possibilité, une balade sur la "9e planète", la planète Macron, profitons-en elle sera en orbite autour de nous durant les cinq prochaines années. Ca vaut aussi le détour...

Revenons sur Terre... Que ne nous a-t-on pas dit, redit et reredit sur cette opération mains propres qui était En Marche depuis des mois : terminées les affaires et les vieilles habitudes, on allait voir ce qu'on allait voir. Et on a vu ! Jamais sous la 5e République un Président n'aura été aussi mal élu (18% des inscrits au premier tour, ceux qui ont choisi ce candidat), jamais une majorité n'aura été aussi mal élue (16% des inscrits au premier tour), et jamais on a assisté au débarquement d'autant de ministres en aussi peu de temps : un quart du gouvernement en une semaine ! Même en Afghanistan ou en Somalie ils ne savent pas faire. Comme aurait dit Marc Twain, "il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait". Et apparemment il y aura une suite puisqu'une ministre est à présent citée, celle qui dirigeait la société Business France à l'époque du fameux voyage des stars de Bercy à Las Vegas sous la houlette du premier croupier Macron.

A ne rien faire d'autre depuis le 7 mai que tenter d'anéantir les Républicains et le Parti Socialiste pour n'avoir comme seule opposition les extrêmes de Le Pen et Mélenchon, le Président Macron a pris un risque, en jouant le MoDem de Bayrou contre le centre allié à la droite il s'est pris les pieds dans le tapis, en ne s'occupant que de l'étranger il court vers l'impopularité car les Français attendent du changement très vite, ici en France. "On s'enlace, puis on s'en lasse", écrivit avec humour Victorien Sardou. Voilà une affaire bien de chez nous et bien de notre époque, nous usons nos Présidents plus vite que nos chaussettes, un an après leur élection Sarkozy et Hollande étaient déjà touchés et coulés, Chirac perdit les législatives deux ans après son arrivée à l'Elysée, disons que Macron a tout au plus trois mois pour faire ses preuves, mais là c'est un peu de sa faute, il a promis tellement de mieux partout, et on le sait, un obstacle au bonheur c'est de s'attendre à trop de bonheur. Déjà en une semaine, entre le premier et le second tour, il a quasiment perdu cent députés par rapport aux prévisions, combien lui en resterait-il ce dimanche après ces ministres du MoDem exfiltrés avant qu'ils ne sautent sur des mines, encore cent en moins ? Et dire qu'Eva Joly venait de déclarer que Bayrou serait sans doute le plus grand Garde des Sceaux de l'histoire ! Ne dites pas qu'il n'a pas de pot puisqu'il lui reste Pau.

Faut-il souhaiter que ce gouvernement réussisse ? Evidemment oui, bien sûr qu'il faut réussir car, nous le savons, désormais deux "prédateurs" sont embusqués, prêts à attaquer, prêts à mordre là où ça fait mal, mais s'ils sont dans cette position c'est bien parce que quelqu'un a voulu les y mettre, seuls en opposition violente, seuls et intransigeants sur tout, et ce quelqu'un est aujourd'hui à la tête du pays, condamné à tout réussir très vite, car personne n'a envie d'imiter Orphée et Eurydice dans leur dialogue issu du talent d'Edmond Rostand : "Nous allons être très malheureux. Quel bonheur !"...

L'essai auto de la semaine

Suzuki S-Cross

Jean-Yves Curtaud
La première version du S-Cross de Suzuki fut commercialisée en 2013. Trois ans, c’est un peu la mi-mandat pour un véhicule, rien d’étonnant donc de voir débarquer aujourd’hui un beau restyling de ce SUV qui a trouvé son rythme de croisière off-road avec quelques 9.300 ventes en France depuis son lancement ...
lire la suite

Retrouvez nos autres essais auto
Suzuki Baleno
Salon Genève 2016
Ford Ecosport
Suzuki Celerio
Audi A3 cabriolet
Hyundai i10

Politique

Un pays en colère ?

« Chacun le sait depuis Michelet, la France est une personne, mais c'est alors aujourd'hui une personne bien malheureuse. A tous ceux qui l'observent, du dedans comme du dehors, elle apparaît habitée par le doute, rongée par l'inquiétude, submergée par la déception, exaspérée par le pouvoir politique, amère vis-à-vis de la gauche, anorexique vis-à-vis de la droite, déçue par son destin, incertaine d'elle-même et de son avenir, par-dessus tout déstabilisée à force d'anxiété. » C'est ainsi qu'Alain Duhamel débutait son essai intitulé « Les peurs françaises » en 1993... lire la suite

Retrouvez nos autres articles politiques
Economie

Réforme de la fiscalité : la ficelle est grosse

Tout le monde s'est pincé ce mardi 19 novembre à la lecture du journal Les Echos qui nous apprenait que Jean-Marc Ayrault allait lancer « sa » grande réforme fiscale. S'agit-il de déminer dans l'urgence la grogne qui monte, certains n'hésitent plus à parler de révolte, et ce afin de calmer le jeu en pleine campagne des municipales, ou bien s'agit-il d'une remise à plat de notre fourbi fiscal, ce serpent de mer que tous les pouvoirs successifs ont promis de réformer ? lire la suite

Retrouvez nos autres articles économiques
Vins

Les rosés de l’été…

Pic Saint-Loup et Costières de Nîmes pour ouvrir cette escapade qui sera principalement sudiste. Mais pas que… lire la suite

En ligne
2 visiteur(s) 0 membre(s)