RECHERCHER SUR LE SITE
Les chroniques de Jean-Yves Curtaud

En 504 GRD la clope au bec...

10/11/2018

On ne reviendra pas sur la parole méprisante de Benjamin Griveaux à propos des électeurs de Wauquiez qui fument des clopes et roulent au diesel, pour mieux s'arrêter sur les catilinaires de Macron contre les conspirateurs au gilet jaune. Rouler au diesel tue nous explique-t-on à longueur de journée, rouler en France tue, pas en Chine, pas aux Etats-Unis, ni au Brésil, pas plus en Inde ou en Russie. C'est le Français qui pollue la planète, c'est donc lui qui va payer pour les autres, donner l'exemple. Ce même diesel que l'Etat nous encourageait à acheter il n'y a pas si longtemps pour sauver son indistrie, et qu'il veut aujourd'hui nous voir envoyer à la casse contre une voiture électrique, chère, pas fiable et que pas grand monde pourra recharger.  On le sait, à peine 30.000 bornes disponibles sur le territoire pour un parc de 37 millions d'autos aujourd'hui, ça risque de créer de l'embouteillage à la prise. Si vous envisagez un week-end en Avignon au départ de Lyon, prévoyez une dizaine de jours tout compris !

On le sait, les véhicules diesel de 2018 aux normes Euro5 ou Euro6 polluent moins que les véhicules essence de même catégorie pour la simple raison qu'ils consomment déjà moins. En fait, il faudrait avoir le courage de préciser qu'il s'agit des vieux diesel, ceux qui ont huit, dix, quinze ans. Mais comment vous faites avec une prime de 2.000 euros pour passer à l'électrique à 20.000 ou 30.000 euros quand votre vieille Clio cote 800 euros ? Et comment vous faites quand vous n'avez aucun transport en commun pour aller travailler, vous votez Hamon pour avoir le revenu universel pour rester à la maison ? Cette attaque stupide contre le diesel moderne cache une autre histoire, plus électorale celle-là. Après avoir tué les partis traditionnels de droite et de gauche, ceux du vieux monde, Macron ne peut plus compter que sur les écolos pour trouver une majorité, faute de quoi il sera balayé par les extrêmes de Le Pen à Mélenchon. Donc il doit faire un geste fort, ce geste on le voit à la pompe au quotidien.

Dans la foulée, on nous parle d'autopartage, ou partage de la voiture comme le maire de Grenoble veut l'imposer, on a vu à Paris comment les bobos ont mis Autolib' en faillite, c'est franchement mal connaître les territoires et leurs exigences.  Disons-le tout net, l'autre raison est bien sûr de mettre les Français dans de petites autos, des autos mal équipées, peu confortables, peu performantes, donc qu'on n'utilisera pas pour se déplacer. Et si vous vous obstinez à rouler confort, alors vous paierez du malus, des surtaxes, et vous serez montrés du doigt par les parangons de la modernité imbécile, ceux qu'on appellera les "idiots utiles". Et pourquoi pas dans la foulée nous dire que disposer de 100m² pour deux personnes ça pollue, c'est anti-citoyen, et que pour éviter un malus au m² il suffira d'héberger sept Albanais ou neuf Maliens ? Une manière de faire un geste pour la planète comme diront les professionnels de l'alarmisme climatique, en gros ceux qui en vivent grâce aux subventions que les Etats et autres organismes mondiaux leur versent. Donc, quand les Chinois ne respectent rien, quand les Américains protègent leur pays, nous autres Français sommes invités à nous tirer des balles dans le pied. Juste pour faire propre sur nous et pour que Macron passe pour le Robin des Bois de la sauvergarde de la planète. De quoi rallumer une clope et filer en week-end au volant d'une bonne vieille Peugeot 504 GRD à 453 g/km de CO² !...

L'essai auto de la semaine

Suzuki S-Cross

Jean-Yves Curtaud
La première version du S-Cross de Suzuki fut commercialisée en 2013. Trois ans, c’est un peu la mi-mandat pour un véhicule, rien d’étonnant donc de voir débarquer aujourd’hui un beau restyling de ce SUV qui a trouvé son rythme de croisière off-road avec quelques 9.300 ventes en France depuis son lancement ...
lire la suite

Retrouvez nos autres essais auto
Suzuki Baleno
Salon Genève 2016
Ford Ecosport
Suzuki Celerio
Audi A3 cabriolet
Hyundai i10

Politique

Un pays en colère ?

« Chacun le sait depuis Michelet, la France est une personne, mais c'est alors aujourd'hui une personne bien malheureuse. A tous ceux qui l'observent, du dedans comme du dehors, elle apparaît habitée par le doute, rongée par l'inquiétude, submergée par la déception, exaspérée par le pouvoir politique, amère vis-à-vis de la gauche, anorexique vis-à-vis de la droite, déçue par son destin, incertaine d'elle-même et de son avenir, par-dessus tout déstabilisée à force d'anxiété. » C'est ainsi qu'Alain Duhamel débutait son essai intitulé « Les peurs françaises » en 1993... lire la suite

Retrouvez nos autres articles politiques
Economie

Réforme de la fiscalité : la ficelle est grosse

Tout le monde s'est pincé ce mardi 19 novembre à la lecture du journal Les Echos qui nous apprenait que Jean-Marc Ayrault allait lancer « sa » grande réforme fiscale. S'agit-il de déminer dans l'urgence la grogne qui monte, certains n'hésitent plus à parler de révolte, et ce afin de calmer le jeu en pleine campagne des municipales, ou bien s'agit-il d'une remise à plat de notre fourbi fiscal, ce serpent de mer que tous les pouvoirs successifs ont promis de réformer ? lire la suite

Retrouvez nos autres articles économiques
Vins

Les rosés de l’été…

Pic Saint-Loup et Costières de Nîmes pour ouvrir cette escapade qui sera principalement sudiste. Mais pas que… lire la suite

En ligne
4 visiteur(s) 0 membre(s)